Une statue de Moloch exposée à l’entrée du Colisée, lieu emblématique de la persécution des premiers chrétiens

« C’était comme s’ils avaient mis Moloch là pour se moquer du lieu sacré où les saints martyrs ont versé leur sang ! »

Dans le cadre de l’exposition « Carthage, le mythe immortel », une statue du dieu Moloch a été exposée au Colisée, à Rome. Placée à l’entrée du site, elle pourra « accueillir les visiteurs de l’exposition » selon un communiqué du site archéologique.

« Une reconstruction de la terrible divinité Moloch, liée aux religions phénicienne et carthaginoise et présentée dans le film Cabiria de 1914 (réalisé par Giovanni Pastore et écrit par Gabriele D’Annunzio) sera placée à l’entrée du Colisée pour accueillir les visiteurs de l’exposition. »

Moloch était vénéré par les Phéniciens et les Cananéens. Le culte de Moloch est condamné dès le Lévitique.

L’Éternel parla à Moïse, et dit : Tu diras aux enfants d’Israël : Si un homme des enfants d’Israël ou des étrangers qui séjournent en Israël livre à Moloc l’un de ses enfants, il sera puni de mort : le peuple du pays le lapidera. Et moi, je tournerai ma face contre cet homme, et je le retrancherai du milieu de son peuple, parce qu’il a livré de ses enfants à Moloc, souillé mon sanctuaire et profané mon saint nom. Si le peuple du pays détourne ses regards de cet homme, qui livre de ses enfants à Moloc, et s’il ne le fait pas mourir, je tournerai, moi, ma face contre cet homme et contre sa famille, et je le retrancherai du milieu de son peuple, avec tous ceux qui se prostituent comme lui en se prostituant à Moloc. Si quelqu’un s’adresse aux morts et aux esprits, pour se prostituer après eux, je tournerai ma face contre cet homme, je le retrancherai du milieu de son peuple. Vous vous sanctifierez et vous serez saints, car je suis l’Éternel, votre Dieu.

Le deuxième livre des Rois évoque le sacrifice des enfants par le feu au dieu Moloch.

Le roi souilla Topheth dans la vallée des fils de Hinnom, afin que personne ne fît plus passer son fils ou sa fille par le feu en l’honneur de Moloc.

Le Colisée était le théâtre de la persécution des premiers chrétiens sous l’Antiquité, qui y étaient torturés et exécutés parce qu’ils refusaient de renier leur foi chrétienne.

Alexandra Clark, une touriste venue à Rome avec sa soeur pour visiter cet édifice, explique à Life News qu’il s’agit d’un manque de respect envers ce « lieu sacré ».

« Mais au moment où nous sommes arrivés là-bas, le spectacle qui nous a accueilli était horrible ! La colossale statue païenne de Moloch montait la garde devant l’entrée. Il a été placé à cet endroit privilégié pour que tous ceux qui entrent dans le Colisée soient obligés de le passer. C’était comme s’ils avaient mis Moloch là pour se moquer du lieu sacré où les saints martyrs ont versé leur sang ! »

Moloch devrait présider cette exposition jusqu’en mars 2020.

M.C.

Crédit Image : Creative Commons / Wikimedia

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.