Unité religieuse face au changement climatique

Ces derniers jours, une dizaine de membres d’A Rocha France, association chrétienne qui s’engage pour l’environnement, nous font vivre un peu de leur expérience depuis la COP26.

La crise actuelle peut elle rapprocher les hommes au travers de la cause commune qu’ils partagent tous : le respect de la création.

Je fais partie des ambassadeurs A Rocha et j’ai eu la chance de pouvoir me libérer du temps pour participer à cette expérience humaine si particulière.

C’est ma première participation à une COP n’y ayant pas accordé d’importance par le passé car j’avais perdu espoir à ce que les politiques résolvent ce problème planétaire, cependant j’observe une mobilisation citoyenne importante qui peut atteindre les décideurs.

J’ai participé à l’immense marche de vendredi dernier qui a réuni près de 100 000 personnes et cela malgré le vent et la pluie écossaise traditionnelle ! J’ai été touché par la partie du cortège « faith and beliefs for climate justice » (foi et croyance pour une justice climatique) qui a réuni des milliers de personnes derrière des banderoles soutenues par des associations aussi diverses que interfaith Glasgow, Christian AID, le mouvement Catholique Mondial pour le Climat – Laudato Si, tearfund, Islamic Relief, The Big Shift…

De nombreuses églises proposent chaque jour des célébrations œcuménique, des moments de prière ou de chants notamment portés par le mouvement Taizé.

J’ai également pu assister à un rassemblement « inter-faith » qui se réunissait dans un centre musulman. C’était une expérience extrêmement intéressante que d’entendre parler des personnes de confession juive, catholique, musulmane et hindoue au même endroit et en faveur de la même cause et de voir les actions concrètes sur le terrain menée par les différents groupes. J’ai été particulièrement impressionné par le mouvement éco Sikh qui a eu l’idée de planter 10 millions d’arbres… Mais comment rendre cet objectif en objectif réalisable ? Planter 550 arbres dans 1820 endroit pour 1 400 $ ! Et ça marche !

Pour terminer je partage la prise de parole d’un rabbin « Hope is a vision of the future we want » (L’espoir est une vision du futur que l’on veut). Il nous a amené à réfléchir sur nos habitudes, nos traditions, comme manger de la viande halal ou casher et nous a invité à regarder plus loin et se demander comment les animaux que nous mangeons ont été élevés, par qui et dans quel quelles conditions.

Je suis encouragé de voir que la foi de chacun les a poussés à agir pour défendre des valeurs et des idées qui leurs sont chères. Après tout, nous partageons tous la même planète, créée par Dieu. Pourquoi ne pas prendre un instant ensemble pour s’émerveiller de la beauté de la création ?

Timothée Kaufmann, ambassadeur A Rocha.

Retrouvez les articles publiés par les ambassadeurs d’A Rocha à l’occasion de la COP26 :

COP26: Utiliser la nature pour résoudre le réchauffement climatique ?
Perspectives sur le retour des Etats-Unis à la COP26 avec Lowell Bliss, évangélique américain
Participer à la COP26, un engagement citoyen et chrétien
Parler du réchauffement climatique, que peut-on en dire ?

Article initialement publié en novembre 2021.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.