Vague d’assassinats et d’enlèvements de prêtres et pasteurs au Mexique, en Colombie et au Nigéria

Plusieurs pasteurs ont été tués au Mexique, en Colombie et au Nigéria. D’autres ont été enlevés ou sont portés disparus.

C
es jours-ci de nombreux pasteurs ont été assassinés à la sortie de leur église ou à leur domicile, au Mexique, en Colombie et au Nigéria. Dans chacune de ces régions du monde, les experts notent une recrudescence de la violence à leur égard.

Au Nigéria, le pasteur Jeremiah Omolewa a été attaqué alors qu’il se trouvait avec son épouse à la sortie du culte. Des bergers peuls ont tiré sur son véhicule. Il est décédé. Son épouse a été enlevée, puis libérée après que l’église ait versé une rançon de 3 millions de nairas, soit 7450 euros. Un autre pasteur, Elisha Noma, a été enlevé dans l’état de Kaduna, le 14 août. Son fils, Emmanuel, raconte ce qu’il s’est passé.

« Les bergers, environ 20 d’entre eux, ont tiré dans notre maison et ont cassé les portes de la maison. Ils nous ont fait sortir de la maison sous la menace d’un pistolet et nous ont emmenés. Au bout de deux heures, ils m’ont libéré, en exigeant que j’aille chercher 20 millions de nairas [49 673 euros] pour eux avant qu’ils ne libèrent mon père, sans quoi il serait tué. »

Le président de la Kaduna State CAN évoque le nombre croissant d’enlèvements de chrétiens au cours des 4 dernières années.

« Au moment où je vous parle, une fille d’un pasteur baptiste dans la région de Kasuwan Magani est sous la captivité des gardiens de troupeaux. Nous sommes donc vraiment préoccupés par le fait que les chrétiens et leurs pasteurs dans l’État de Kaduna ne sont plus en sécurité. »

Au Mexique, le pasteur Alfrery Lictor Cruz Canseco a été tué par balles à l’issue du culte, le 18 août. Son agresseur a été arrêté et remis aux autorités par les membres de la communauté. Le père José Martin Guzman Vega a été grièvement blessé à l’arme blanche. Un communiqué du diocèse de Matamoros fait part de sa « mort violente » le 22 août. Plusieurs prêtres et un pasteur ont également été portés disparus. Pour Luis Herrera, de la Coordination des organisations chrétiennes au Chiapas, la sécurité de ces frères est difficilement « garantie ».

« C’est terrible ce qui se passe, il me semble qu’il est maintenant très compliqué de garantir la sécurité aux frères qui font quelque chose pour le bien des autres. »

En Colombie, Plinio Rafael Salcedo a été tué par balles à son domicile. Si le motif de l’attaque n’est pour le moment pas connu, sa présence à la une manifestation pour la paix organisée par la communauté chrétienne serait en cause. Selon le pasteur Harold Arias, qui dirige la Salvation Door Church, les groupes armés, guérillas, gangs criminels et cartels de la drogue « considèrent l’église comme un ennemi à éradiquer car suite aux prédications et aux actions courageuses des pasteurs, de nombreux jeunes ont renoncé aux conflits armés et aux opérations illégales ».

Prions pour leurs familles et leurs communautés.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.