Ces villages syriens autrefois peuplés de familles chrétiennes, devenus « villages fantômes »

Autrefois, le village de Nishaq abritait une communauté soudée de familles chrétiennes assyriennes, qui vivaient dans la région depuis des générations.

Mais lorsque l’État islamique a commencé à semer la terreur en 2015, la plupart ont dû fuir. Aujourd’hui, presque toutes les maisons sont vides, leurs propriétaires sont en Allemagne, en Australie, aux États-Unis et ailleurs. L’église est un tas de gravats, sa croix est renversée. Seuls les chiens errants sont restés et quelques rares et courageux habitants. Parmi eux Ishaq Nisaan, 79 ans, interrogé par le NYTimes, se souvient d’une époque désormais révolue.

« Toutes les maisons étaient pleines. Maintenant, dans ma rue, il n’y a que moi et mon voisin. »

Ramina Noya, 23 ans, membre du conseil municipal de la région, est restée, mais la plupart de ses proches sont aux États-Unis.

« La vie ici est très agréable, mais il n’y a personne… »

Le nombre de chrétiens à travers le Moyen-Orient diminue depuis des décennies, les persécutions et la pauvreté ont entraîné un exode. L’État islamique considérait les chrétiens comme des infidèles et les forçait à payer des taxes spéciales en Syrie comme en Irak. Même si les militants islamiques ont été chassés, les stigmates de leur passage demeurent.

Dans cette région de la Syrie, l’exode a été rapide. 10 000 chrétiens assyriens vivaient dans plus de 30 villages ici avant le début de la guerre en 2011. Il y avait plus d’une vingtaine d’églises. Aujourd’hui, il ne reste que 900 personnes et une seule église assure des services réguliers.

M. Oshana revient chaque année d’Allemagne. Il témoigne :

« C’est comme une ville fantôme, mais notre village est précieux pour nous et nous ne pouvons pas le laisser. »

La rédaction

Image d’archives : La prise de Tal Temar par Daech en 2015

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?