Viol, pornographie, infidélité et pensées suicidaires : la fille de Billy Graham raconte sa « sexualité brisée »

« Je disais non et il continuait. […] Je n’aurai jamais dû l’accepter. »

Elle a grandi au centre d’une famille à la foi connue dans le monde entier. Mais elle raconte à Pure Passion Podcast comment sa « sexualité brisée » l’a conduite à avoir un « coeur brisé ». Ruth Graham explique pourquoi c’est déchirée, qu’elle s’asseyait sur les bancs de l’église de son père. Il est question de viol, de pornographie, de pensées suicidaires, d’infidélité et de divorce.

« J’étais supposée tout avoir, je devais me cacher derrière un masque et mettre mon visage du dimanche. Et quand quelqu’un me demandait ‘ça va ?’, je disais ‘je vais bien !’, et c’était un mensonge. J’étais en train de me casser à l’intérieur à cause de l’infidélité de mon mari après 18 ans de mariage. Et j’étais dévastée. Mais je ne voulais pas que les gens le sachent. Alors je suis restée assise dimanche après dimanche avec ce cœur brisé. »

Ruth a plongé dans une dépression sévère. Elle ne savait pas ce que c’était, n’avait jamais côtoyé de personne dépressive et ne connaissait aucun des symptômes. Un jour, après le culte, elle en a assez. Elle veut mettre fin à ses jours.

« Je suis rentrée chez moi à la recherche de lames de rasoir. »

Mais alors elle pense à ses 3 enfants qui ont besoin d’elle. Ce jour-là elle a un déclic :

« J’ai besoin d’aide. Je ne peux pas le couvrir davantage. »

Son frère est alors d’un grand soutien pour elle. Elle comprend qu’elle essayait de faire marcher quelque chose qui ne marcherait jamais. Ruth connait désormais la racine de cette douleur :

« Pour mon premier mari, ça a commencé avec de la pornographie. […] Il l’a fait rentrer dans notre mariage. Il disait ‘c’est normal, tu sais, ça va aider notre vie sexuelle.’ […] La pornographie n’a aucune place dans le mariage. Que ce soit du côté des hommes ou du côté des femmes. […] C’est quelque chose qui ébranle la personne que tu es, la personne qui a été créée par Dieu. »

Elle raconte alors son dégoût pour la pornographie à son mari. Mais il lui affirme que c’est son problème.

« Les gens essayent de le rendre normal ces temps-ci. Même les psychologues et les thérapeutes le recommandent dans le cadre du mariage. […] Ce qui va t’exciter aujourd’hui ne t’excitera plus demain, alors tu vas devoir aller plus loin. »

Ruth va divorcer de ce premier mariage et commencer une relation avec son meilleur ami, malgré les conseils de ses parents.

« Je croyais que devais me marier avec lui, parce qu’il m’avait violée. Et je pensais, ‘nous avons couché ensemble, alors je dois l’épouser’. »

Mais il est rapidement allé vers quelqu’un d’autre. Ils se séparent au bout de 5 semaines.

La fille de Billy explique que ce n’est pas simplement les choix des autres qui ont brisé sa vie, mais aussi les siens :

« Je disais non et il continuait. […] Je n’aurai jamais dû l’accepter. »

Elle est désormais à nouveau mariée, avec un homme qui prend soin d’elle. Elle dit qu’elle connait maintenant la grâce divine comme elle ne l’avait jamais connue.

« Mais nous ne sommes pas seuls. Nous avons Dieu à nos côtés. Un Dieu qui nous aime. Un Dieu qui nous pardonne et qui va créer quelque chose à partir de ce qui est cassé. […] Les pièces cassées de ma vie, il les prend et en fait quelque chose qu’il peut utiliser. Seul Dieu peut faire ça. Je ne peux pas le faire moi-même. »

Pour Ruth, la première clé pour sortir de ces situations est de parler à quelqu’un de confiance.

« Si quelqu’un, une jeune personne assise dans l’église, a été abusé sexuellement, a vu des images pornographiques, ou a des désirs homosexuels, je lui recommande de trouver un adulte en qui elle a confiance. […] Parlez jusqu’à ce que quelqu’un vous aide. Vous ne pouvez pas le faire tout seul. Vous avez besoin d’aide. Et c’est OK d’avoir besoin d’aide. »

Elle rappelle que la grâce de Dieu nous concerne tous :

« Il n’y a pas de péché impardonnable, à part celui de rejeter Christ. […] Ce n’est pas valable pour moi parce que je suis la fille de Billy Graham, pas parce que je suis dans le ministère. C’est valable pour tous.  […] Personne n’est séparé de l’amour de Dieu. »

M.C.

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.