Violences policières : Les images « insupportables » du passage à tabac d’un producteur de musique par trois policiers

Trois policiers ont été filmés en train de rouer de coups, Michel Zecler, producteur de musique parisien. Des images d’une violence inouïe qui ont suscitées beaucoup d’émotion. 

Samedi 21 novembre, alors que Michel Zecler se rend dans son studio d’enregistrement dans le 17e arrondissement de Paris, il est interpellé par trois policiers car il ne porte pas de masque. Une interpellation qui dégènère violemment, s’en suivent 15 minutes de violences et d’insultes racistes. Si le producteur résiste il n’a aucun geste violent envers ses assaillants. Cette scène, qui a été filmée par la vidéosurveillance du studio, a été révélée par Loopsider, un site d’information. Ils y dénoncent « une folle scène de violences policières ».

Lors d’un entretien sur France 2, Gérald Darmanin revient sur ces images « inqualifiables et insupportables ». Il affirme que dès qu’il a pris connaissance de cette scène de violence il a « demandé la suspension de ces trois policiers ». Le ministre de l’intérieur a ajouté que « dès que les faits seront établis par la justice », il demanderait la « révocation de ces policiers ». Il les a accusé d’avoir « sali l’uniforme de la République » en agissant ainsi.

La vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux et qui a été largement diffusée dans les médias a suscité une vague d’indignation auprès des internautes. Emmanuel Marcon est pour sa part « plus que choqué » par la violence de ces images, selon des propos rapportés par FranceInfo.

Sur Twitter, des footballeurs célèbres n’hésitent pas à dénoncer les violences policières suite à cet événement. C’est le cas de Kylian Mbappé, qui a relayé les images de Loopsider en dénonçant une « vidéo insoutenable ». Le champion cite les paroles de la chanson Ma France à moi de Diam’s et conclut par ces mots : « Stop au racisme ».

Une publication qui fait écho à celle de son coéquipier, Antoine Griezmann qui a également relayé les images de l’arrestation accompagné du commentaire : « J’ai mal à ma France ».

Quant à Benjamin Mendy, footballeur pour Manchester City, il n’hésite pas à relancer le débat sur la loi sécurité globale et notamment l’article pour  limiter la diffusion d’images des forces de l’ordre. Le sportif a accompagné sa publication d’une photo portant l’inscription « qui nous protège de la police ? » et pose la question suivante : « sans les vidéos, il se serait passé quoi pour Michel ? ».

C.P

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.