Visite historique du Pape à Abu Dhabi – Qu’en disent les responsables religieux juifs, chrétiens et musulmans ?

« Vous faites partie de cette nation. Vous êtes citoyens, vous n’êtes pas une minorité. »

Il s’agit d’une visite historique. Le Pape s’est rendu à Abu Dhabi. Il est le premier chef de l’Église catholique à fouler le sol de la Péninsule arabique. Alors que les Émirats Arabes Unis ont déclaré que 2019 était l’année de la tolérance, le Pape a prôné l’arrêt des guerres au Moyen-Orient, a appelé à cesser les violences et a lancé un plaidoyer pour la liberté religieuse. 500 dignitaires religieux et de nombreux experts se sont également réunis lors de la Rencontre Internationale Inter-Religieuse sur la Fraternité Humaine. 60 intervenants, 30 musulmans et 30 chrétiens sont intervenus lors de différents ateliers.

Pour le Pape, il s’agit d’être un « instrument de paix » :

« J’ai accueilli l’opportunité de venir ici comme croyant assoiffé de paix, comme frère qui cherche la paix avec les frères. Vouloir la paix, promouvoir la paix, être instruments de paix : nous sommes ici pour cela. »

Il s’est exprimé au sujet de la guerre, notamment au Yémen, en Syrie, en Irak et en Libye :

« La guerre ne peut rien créer que de la misère, les armes n’apportent que la mort. […] Chaque forme de violence doit être condamnée sans hésitation … Aucune violence ne peut être justifiée au nom de la religion.[…] Il n’y a pas d’alternative: soit nous construisons l’avenir ensemble, soit il n’y aura pas d’avenir. »

Le Cheikh Ahmed al-Tayeb, plus haute autorité de l’islam sunnite, a co-signé avec le Pape un document sur « la fraternité humaine pour la paix dans le monde et la coexistence commune ». Il s’est adressé aux musulmans :

« Continuez à embrasser vos frères, citoyens chrétiens, partout dans le monde, car ils sont nos partenaires dans notre pays. »

Puis il s’est adressé aux chrétiens :

« Vous faites partie de cette nation. Vous êtes citoyens, vous n’êtes pas une minorité … vous êtes des citoyens avec tous les droits et toutes les responsabilités. »

Pour le Cardinal Boutros Béchara, patriarche des Maronites, il s’agit d’un « soupir d’espoir » :

« Ils ont tous soif à [sic] la fraternité. […] Selon moi, c’est un événement très important qui va avoir des conséquences positives sur tous ces plans. […] Ce sont des appels qui vont toucher les consciences des responsables du monde. […] Ça va donner un soupir d’espoir à ceux qui vivent sous le poids et le fardeau de la guerre. »

Le Rabbin Michael Shudrich, grand Rabbin de Pologne, a évoqué la fin des « stéréotypes » :

« Cela casse les stéréotypes. L’idée qu’un Rabbin ne puisse pas être dans un pays arabe. Le fait que je sois là casse les stéréotypes. Ça casse l’idée qu’un musulman ne peut pas parler à un juif, qu’un juif ne peut pas parler à un musulman. »

Le Révérend Bob Roberts du Texas travaille sur les relations inter-confessionnelles avec les musulmans. Il a tenu à s’exprimer au sujet de l’islamophobie :

« Je pense que c’est bien que les évangéliques soient liés aux musulmans du Moyen-Orient. Je le suis. Mais je suis aussi connecté à ceux qui se trouvent dans ma propre cour – l’imam dans la rue, le rabbin dans la rue. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?