Vivre aujourd’hui comme si nous étions dans l’éternité : C’est possible !

Tout dans ce monde nous pousse à l’immédiateté.

La plupart des électeurs choisissent leurs dirigeants sur la base de ce qu’ils pourront faire de favorable pour eux, au cours des quelques années de leur mandat.

En fin de mandat, on tire d’ailleurs le bilan de ce qui a été fait, des résultats obtenus, et cela permet de juger de la réussite ou de l’échec de leurs actions.

Ce fonctionnement-là est valable dans toutes les sphères de la société.

A l’école, les autorités jugent des notes qui, en fin d’année scolaire, déterminent l’orientation future. En entreprise ou dans les administrations, on juge des résultats, qui déterminent des grilles de salaire, des changements d’échelon, de l’avancement, de la rétrogradation ou des responsabilités supplémentaires.

Mais qu’en est-il de l’évaluation de nos actions selon les critères bibliques ?

La réussite selon la Bible n’est pas déterminée par les critères immédiats et froids des chiffres. Parce que la perspective biblique n’est pas basée sur nos repères temporels, mais sur l’éternité.

Et dans l’éternité, là où le temps n’a plus d’emprise sur le réel, la notion d’avancement progressif n’a plus lieu d’être : puisqu’il n’y a plus d’avant, plus d’après.

Dès lors, vivre dans la perspective de l’éternité, c’est se demander ce qui, dans nos attitudes, nos actions, nos pensées, porte du fruit dans “le ciel”.

Avec cette disposition, des choses absolument anodines sur terre peuvent être perçues comme des réussites énormes dans la perspective de l’éternité.

Le commun des mortels peut considérer certains gestes comme étant contre-intuitifs, inutiles, peine perdue. Ils peuvent les qualifier de perte de temps, de folie, ou d’attitudes bizarres.

Pourtant, à la lumière de l’éternité, ils ont une importance précieuse.

Car l’éternité ne commence pas à notre mort : la vie terrestre est déjà une étape de l’éternité. Courte étape pendant laquelle nous pouvons effectuer certaines tâches et activités, mettre en place des actions que nous ne pourrons pas réitérer “au ciel” puisque les réalités alors seront tout autres.

Par exemple, en l’absence de douleur et d’injustice, nous ne pourrons plus exercer des actions impliquant d’apaiser la douleur de l’autre ou de se lever face à l’injustice. Ces dimensions-là, il nous faut les vivre ici et maintenant, car c’est le seul moment où nous pouvons les mettre en œuvre.

Un pas après l’autre, s’imprégner de la perspective de l’éternité pour commencer dès maintenant à vivre avec cette vision, c’est l’objet de l’ouvrage “60 jours pour voir l’invisible”.

En partenariat avec eXcaléo et les Editions BLF, nous vous offrons un extrait à télécharger en cliquant ici.

Pascal Portoukalian

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.