Yasmeen et Usman Masih : Mère et fils assassinés dans la rue au Pakistan

« Mon cœur est brisé en mille morceaux, je ne peux exprimer ma douleur en mots, je suis aussi le père d’une fille de six ans. Deux petites filles ont perdu leur père au milieu de la rue. »

Les photos de leurs corps ensanglantés, entourés de leur famille éplorée, mais à distance de la foule inactive, traduisent la dramatique situation des chrétiens au Pakistan. Yasmeen Masih, et son fils Usman, ont été abattus lundi, dans la rue, par leur voisin, Hassan Shakoor. Personne ne leur a porté secours.

À l’origine du drame, un conflit entre voisins qui date de plusieurs semaines. Hassan et Ishrat sont musulmans. Yasmeen et Usman sont chrétiens. Mais pour la famille d’Hassan, ce sont des infidèles, des « choora », de « sales chrétiens ».

La mère d’Hassan, Ishrat, n’acceptait pas que les égouts de la famille Masih s’écoulent près de sa maison.

Alors Ishrat décide de boucher leurs égouts. Une dispute s’ensuit entre les deux mères. Appelé par sa mère, Hassan tire à plusieurs reprises sur Yasmeen. Usman, qui tentait de protéger sa mère est lui aussi touché.

Rahat Austin, avocat et activiste, explique sur Twitter que « les gens ont regardé pendant près de vingt minutes mais personne ne l’a emmené à l’hôpital ». [NDLR : Le tweet contient une image susceptible de choquer la sensibilité du lecteur]

« Usman Masih, un chrétien pakistanais, quelques minutes avant de mourir avec sa mère déjà abattue par Mohammad Hassan. Les gens ont regardé pendant près de vingt minutes, mais personne ne l’a emmené à l’hôpital. Il tient désespérément la main de sa femme avec deux filles, la plus jeune seulement, regardant son père. »

Sur Facebook, un pasteur pakistanais exprime toute sa souffrance. [NDLR : La publication contient des images susceptibles de choquer la sensibilité du lecteur]

« Mon cœur est brisé en mille morceaux, je ne peux exprimer ma douleur en mots, je suis aussi le père d’une fille de six ans. Deux petites filles ont perdu leur père au milieu de la rue. […] Vous ne pouvez pas punir mortellement un homme juste parce qu’il ou elle n’est pas d’accord avec vous. Je connais beaucoup de gens qui nous traitent d’infidèle, de sale, de Choora, etc… mais c’est bon… Nous savons qui nous sommes… Vous ne pouvez pas décider ou déterminer notre destin… Nous croyons au Roi ressuscité et son nom est JÉSUS de Nazareth… LE FILS DE DIEU… »

Un rapport d’incident a été enregistré par la police à l’encontre de Ishrat et Hassan.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.